Les installations

STUDIO 52 UN LIEU POUR LA DANSE

Nous garantissons aussi bien à nos jeunes danseurs amateurs qu’aux danseurs professionnels des conditions de confort et de sécurité optimum dans des locaux entièrement consacrés à la danse.

Depuis 2012 l'école de danse est installée dans de nouveaux magnifiques locaux modernes, conformes à toutes les règlements en vigueur.

  • 2 grands studios (170m2 et 100m2) dont le plus grand peut être séparé par une cloison insonorisée pour en faire 2 studios de 80m2 chacun. Tous les studios sont clairs et chaleureux avec de grandes fenêtres qui laissent pénétrer la lumière naturelle. Ils bénéficient d’un équipement professionnel : planchers Harlequin recouverts de tapis de danse Harlequin, éclairage adapté, murs tapissés de miroirs, barres Dinamica Ballet, sonorisation.

  • vestiaires et sanitaires aménagés aussi bien pour les grands que pour les tout-petits.

  • un espace accueil

  • des jardinets-terrasses

Visites guidée de nos locaux
Stage intensif de la DD production en 2014

C’est lors du 1er Forum international Danse et Santé organisé à Pantin les 27 et 28 novembre 2014 par le Centre national de la Danse (CND), ouvert aux directeurs de ballets, soignants, chercheurs et danseurs (dont Benjamin Millepied, directeur du ballet de l’Opéra de Paris et Dorothée Gilbert danseuse étoile) que les approches sur le thème de la santé et de la prévention des risques dans la pratique professionnelle de la danse ont été ont été analysée pour la première fois.

 

LE POINT DE VUE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ:

Une table ronde réunissait plusieurs praticiens dont le Dr. Carlo Bagutti, médecin du Prix de Lausanne et membre de la Fondation Rudolf Noureev, la Dr. Liane Simmel, médecin du sport à Tamed en Allemagne, et le Dr. Boni Rietveld, chirurgien orthopédiste et directeur depuis 1993 du Centre médical pour danseurs et musiciens de La Haye.

Le Dr. Boni Rietveld a rappelé combien en matière de traumatologie, la prévention était essentielle. Après avoir souligné que 68% des blessures des danseurs touchent l’extrémité inférieure de la jambe, du genou au pied, il a distingué trois niveaux de prévention, plaçant au tout premier d’entre eux la qualité du sol. Il a également rappelé que ses études et tests sur les planchers de danse, menés au sein de plusieurs compagnies européennes, avaient mis en lumière le besoin d’une surface ni trop accrocheuse ni trop glissante, ni trop souple ni trop rigide. Convaincu de la nécessité de garantir à la fois l’effet rebond, indispensable aux sauts et pirouettes, mais aussi un amortissement plus constant que les doubles lambourdes encore en usage dans tant de maisons de danse, le Dr. Boni Rietveld soulignait l’efficacité et la sûreté du plancher sur plots en élastomère à double densité Harlequin Liberty (Pour plus d’info sur ce forum, visualiser la version complète de l'HarlequiNews 13 ci-dessous). 

  • Twitter Clean
  • w-facebook
  • w-googleplus
  • w-youtube

52 rue César Franck, 1050 Ixelles